Quéstions / Réponses 2013 PDF Imprimer Envoyer

QUESTIONS DU PUBLIC QUI N'ONT PU ÊTRE POSÉES PENDANT LE CONGRES

Questions pour Dr Marlène NOBRE à propos de la conférence :
« Soins Spirituels au moyen de l’imposition des mains et soins spirituels à distance »


L'imposition des mains semble avoir des effets. Le placebo aussi. Comment distinguer ce qui agit de l'un ou de l'autre ?
L'effet placebo est considéré comme étant de l'ordre de 40% de la guérison et peut être très bien identifié dans les recherches couramment effectuées dans le domaine médical.
Bien sûr, ce concept n'entre pas dans les recherches portant sur l'imposition des mains sur des bactéries où l’on cherche, par exemple, à empêcher leur croissance par le biais de cette procédure, comme celle faite par le Dr Giancarlo Lucchetti à l'hôpital Santa Casa de São Paulo et qui a déjà été publiée. Il est évident aussi que dans l'imposition des mains sur les animaux, ce facteur n'a pas à être mesuré, comme je l’ai démontré dans la recherche sur le reiki.
Mais chez les humains, nous devons le prendre en considération et nous avons déjà les moyens de le distinguer dans nos recherches, ainsi que pour mesurer le degré d'efficacité ou d'ingérence de la force magnétique ou vitale. Ceci peut être parfaitement déterminé dans la recherche.

Vous dites : "La santé est une parfaite harmonie de l'âme." Que doit-on penser des personnes handicapées de naissance ?
La définition donnée par la Spiritualité Supérieure : « La santé est la parfaite harmonie de l'âme » introduit une notion fondamentale, en ce sens qu’elle donne à la santé une dimension évolutive, qui doit être étudiée et prise en compte tout au long de la lutte évolutive de l'âme.
L'esprit est destiné au bonheur et à la perfection, mais pour atteindre cet état supérieur il devra passer par un nombre incalculable de réincarnations successives. Au fil du temps, il acquiert l'amour et la sagesse, les deux ailes essentielles dont il a besoin pour voler vers sa destinée divine. L'exemple qui a été donné entre parfaitement dans ce concept. La personne renaît avec des handicaps parce qu'elle a agi de façon contraire à la loi divine de l'amour, parce qu’elle a blessé autrui, et pour cela, elle devra corriger sa conduite. Avec un handicap, elle apprendra à ne pas blesser ni meurtrir. Selon la loi de l'action et de la réaction, appelée aussi loi de cause à effet, le périsprit ou corps spirituel subit les conséquences du mal pratiqué. L'impureté qui apparaît sous la forme d'un handicap du corps physique servira à laver l'âme de ses impuretés et à l'améliorer. Dans les vies futures, après la correction, l'âme aura l’occasion de revenir dans de nouveaux corps qui ne présenteront plus de déficiences.
Nous comprenons donc la santé comme un bien qui évolue dans le temps et l'espace, à mesure que l'âme se purifie.

L'énergie des esprits qui soignent à travers Jean de Dieu constitue donc le fluide universel transformé en fluide vital ?
Oui, c'est le fluide universel transformé en fluide vital ou magnétique.

Quelle est la différence entre la chirurgie à mains nues de Joao de Deus et les guérisseurs philippins ?
Il n'y a pas de différence. Les uns comme les autres mobilisent le fluide vital ou magnétique en faveur du patient.
Ce sont la foi et le mérite du récepteur qui déterminent la mise à profit du matériel transfusé et l'auto-guérison a lieu.

Peut-on expliquer les chirurgies à mains nues avec incision sans cicatrice par la thérapie quantique (matérialisation / dématérialisation) ?
Oui, les chirurgies dites spirituelles ne nécessitent pas d'instruments perforants et / ou tranchants parce qu'elles sont réalisées dans le domaine énergétique, par l’emploi du fluide magnétique ou vital. Ces interventions se font dans le corps physique et dans le corps spirituel, par le biais de procédures avancées de matérialisation et de dématérialisation encore inconnues sur le plan terrestre, et qui un jour seront mieux comprises à l'aide de la physique quantique. Parmi ces procédures inconnues : l'anesthésie (aucune douleur n’est rapportée) et l'asepsie, en plus de la dématérialisation des tumeurs et la régénération des tissus. Aujourd'hui, avec l'avancement de la physique quantique nous avons déjà meilleure idée de la façon dont ces guérisons sont effectuées.

---------------------------------



Questions pour Dr  Marcelo SAAD à propos de la conférence
« Soins Spirituels au moyen de l’imposition des mains et soins spirituels à distance »



Y a-t-il un lien entre le fluide vital et le réseau des méridiens de l'acupuncture ?
Probablement s'agit-il du même élément avec des noms différents : fluide vital, énergie Chi (chinoise), Prana (indienne), etc. Ainsi, l'idéal pour connaître la nature de ce soutien de la vie serait de comprendre un peu la description faite par chaque culture différente.

Après la mort, la matière perd sa dynamique et le corps se dégrade. Comment expliquer l'incorruptibilité de certains corps ? Est-ce la persistance du périsprit ?
Après la mort, le périsprit se détache du corps et le fluide vital (qui alimente la vie physique) se dissipe dans la nature. Lorsque certains corps se conservent, cela est dû à des facteurs physiques (température, humidité, etc.) et / ou biologiques (micro-organismes), et

Si c'est l'intention de guérison qui voyage, le malade peut-il avoir cette intention pour lui-même, sans intervention d'un guérisseur ?

Nous avons des potentiels de guérison encore méconnus. Ces potentiels peuvent être éveillés par diverses stimulations. Ce peut être par l'intervention de l'intention d'une autre personne, ou quelquefois par l'intention de la personne elle-même. Tout ceci sur des bases physiques (effet placebo) ou métaphysiques (spirituelles).


Quelles pathologies ont été répertoriées pour les soins à distance ?
Les effets sont mieux détectables pour les paramètres de la santé (comme l'immunité cellulaire) et dans des conditions dysfonctionnelles (c'est-à-dire sans lésion organique), telles que l'anxiété, la douleur chronique, la dépression, etc. Mais même pour ces conditions, il n'y a pas de preuve inéquivoque du bénéfice, mais seulement des récits sporadiques de succès.

Si le cerveau et la glande pinéale sont un outil de traduction de l'âme, comment se fait-il que nos vies soient si souvent si éloignées des valeurs spirituelles ? Pourquoi la communication avec sa propre âme est-elle si difficile ? Pourquoi nos vies sont-elles si matérialistes ?
L'homme a une nature spirituelle ainsi qu'une nature physique. Cette dernière lui fait sentir la faim, le froid, les besoins physiologiques. Les besoins matériels sont plus intenses et obstruent le lien subtil de notre conscience avec les stimuli spirituels. Nous devons exercer cette connexion.

On parle souvent de thérapies spirituelles ou énergétiques. Ne trouvez-vous pas que l'on devrait évoquer d'avantage l'information et dire aussi "thérapies informationnelles" ?
Tout ce qui est subtil est également difficile à décrire avec les mots du monde physique. Les termes fluide ou énergie, par exemple, sont des tentatives pour décrire des éléments que nous ne comprenons pas bien parce que nous ne les détectons pas. Une meilleure compréhension scientifique des éléments impliqués déterminera une meilleure nomenclature.

Y-a-t-il une étude chiffrée des résultats obtenus par les groupes de prières de Maguy Lebrun en France et à l'étranger ?
Je ne connais pas ce groupe spécifiquement. Mais toutes les études sur la prière d'intercession dans le traitement de maladies n'ont pas montré de résultats. Ceci ne doit pas signifier que la prière est inefficace, mais qu'il doit y avoir des facteurs liés que nous ne comprenons pas bien et que nous ne contrôlons pas.

Avez-vous entendu parler des tests de groupes de personnes intentionnant une baisse de la violence de rue pour les villes de New-York et Los Angeles ?
Je ne connais pas, mais cette initiative peut avoir un effet au long des décennies ou des siècles. Dans les expériences d'intention sur le fonctionnement de machines, il a été observé qu'un petit effet se produit lorsqu'on multiplie les expériences sur des millions de tentatives. Continuons à prier pour la paix mondiale.

À propos du défi Randi : à la lumière de la physique quantique, nous savons que l'observateur détermine le résultat de l'expérience. Peut-on raisonnablement penser que le point de vue de James Randi est lui-même à l'origine d'un biais scientifique qui fausse les expériences ?
En fait, l'interférence de l'observateur ne se produit qu'au niveau des particules subatomiques. Lorsqu'on étudie l'effet clinique d'un médicament, on constate qu'il est meilleur que le placebo. Le défi de James Randi est de démontrer un phénomène surnaturel avec une consistance et une reproductibilité scientifiques.

POUR EN SAVOIR PLUS : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

---------------------------------



Questions pour Dr Celia Maria ALVES DANTAS à propos des conférences :
Conscience non locale : les principes quantiques appliqués au modèle cérébro-quantique?
Conscience non locale : le paradigme spirite appliqué au modèle cérébro-quantique?


Peut-on faire une analogie entre la physique quantique et Hermès qui a dit : « Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ? »
Parmi les (sept) lois Hermétiques il y a la loi de la correspondance. " ... la perspective change selon le référentiel. Normalement, la perspective de la Terre  nous empêche de voir d'autres domaines au-dessus et au-dessous de nous... " - sans doute, la perspective du monde macroscopique nous empêche souvent de percevoir des propriétés qui sont très claires dans le domaine microscopique, où prédominent les lois de la physique quantique. Cependant, certaines propriétés du monde microscopique (dualité onde particule, etc.) ne se manifestent pas dans le monde macroscopique - superposition de systèmes microscopiques. Par exemple, deux atomes d'H associés à un d'O forment la molécule d'eau qui a des propriétés totalement différentes tant de l'H comme de l'O. Les propriétés individuelles ne sont pas toujours maintenues.

Comment expliquer l'état d'éveil non répondant (végétatif) selon votre modèle ?
C'est le corps qui est végétatif - l'esprit reste toujours lucide. Comme le corps est l'instrument de manifestation de l'esprit, il n'arrive pas à se manifester, ce qui ne signifie pas qu'il n'est pas conscient.

S'il y a une union molécule par molécule de la matière et de l'esprit, comment peut-on voyager hors du corps ou être en même temps dans son corps physique et en connexion avec « ailleurs » ?
L'union atome par atome, molécule par molécule se fait par des champs (magnétique et biomagnétique) comme les poles d'un aimant s'attirent sans contact direct. Ce lien permet une flexibilité qui est d'autant plus grande que le niveau d'évolution de l'Esprit est élevé. Le périsprit d'un incarné peut être distingué de celui d'un désincarné par ce lien fluidique décrit comme un cordon argenté qui accompagne le corps spirituel. Dans le livre NOSSO LAR, quelqu'un qui va à la colonie faire une visite en dédoublement pendant son sommeil est reconnu à ce cordon comme étant différent des autres habitants permanents de la colonie, par André Luiz, récemment désincarné en apprentissage dans cette colonie, vous vous en rappelez?

Vous parlez du progrès grâce à la physique quantique?; la robotique en bénéficiera-t-elle (comme pour les androïdes par exemple) ?
La robotique tout comme tous les dispositifs électroniques utilisés dans les équipements dits "high-tech" n'ont pu être conçus que parce que nous connaissons la mécanique quantique. À titre d'information, 30% du PIB américain est dû à des technologies qui utilisent la mécanique quantique.

Comment la théorie quantique peut-elle expliquer les guérisons spirites (dématérialisation / rematérialisation) des chirurgiens philippins aux mains nues ?
Je ne sais pas comment la théorie quantique peut expliquer les guérisons spirituelles... nous ne savons pas au juste ce qui se passe. Ce que nous savons c'est que la matière peut être convertie en énergie et vice versa, par la relation E = mc^2  (l'énergie est égale à la masse multipliée par le carré de la vitesse de la lumière) qui est le principe de la bombe atomique.
Dans les processus de création et d'annihilation de paires, un photon à haute énergie peut disparaître à la faveur de l'apparition d'un électron et de son antiparticule appelée positron. De même, cette paire peut être annihilée et transformée en radiation (photons) etc.
Le fait qu'une tumeur, avec une masse macroscopique considérable, disparaisse et soit totalement convertie en énergie n'est pas une chose impossible à se produire... le modèle standard prévoit que chaque particule a son antiparticule. La quantité de matière dans l'univers devrait être la même que celle d'antimatière, mais on observe plus de matière que d'antimatière dans l'univers, fait que le modèle standard n'a pas encore réussi à expliquer.
Si une tumeur d'une masse équivalente à la masse d'une pomme se combinait avec son "antitumeur" (nous ne savons pas si une tumeur a son antitumeur...) elles s'annihileraient et libéreraient une énergie équivalente à l'explosion d'une bombe comme celle qui a détruit Hiroshima - et dans ce cas, où serait canalisée toute cette énergie ?
De fait, la théorie quantique ne sait pas encore expliquer précisément ce processus, mais ce sont des choses qui ne sont pas impossibles à se produire et la pratique dans certains cas a prouvé que c'est possible, comme dans le cas des chirurgiens philippins, il nous manque juste l'explication.

---------------------------------


Questions pour Dr. José Roberto PEREIRA SANTOS à propos de sa conférence
« Les Expériences de Mort Imminente (EMI) et les preuves de la conscience non locale »


A-t-on déjà réalisé un électroencéphalogramme pendant l'EMI ? Résultats ? Était-il plat ?
Il y a le rapport du Dr Michael Sabom (*) sur le cas de Pamela Reynolds, compositrice canadienne qui a été soumise à une neurochirurgie du crâne pour traiter un important anévrisme cérébral, en 1991. Pendant l’opération, les fonctions du cortex cérébral et tronco-cérébral de la patiente ont été enregistrées. Pour retirer le grand anévrisme sa température corporelle a été réduite (hypothermie) jusqu’à la limite de la perte totale de la fonction cérébrale (Électroencéphalogramme plat et absence de signes de la fonction du tronc encéphalique). Même dans cette situation la patiente a révélé postérieurement qu’au moment de la chirurgie, elle a vécu une expérience typique d’EMI rapportant même des situations véridiques qui ont eu lieu pendant son opération.
* Sabom , M. B. Light and Death: one Doctor´s fascinating Account of Near-Death Experiences (Grand Rapids, MI: Zondervan, 1998)

Y-a-t-il une augmentation de sécrétion des endorphines lors d'une EMI ?
Il n’existe pas d’études dosant le taux d’endorphines pendant une EMI. Généralement, les endorphines sont libérées en grande quantité dans des situations de stress, mais comme l’EMI ne peut être planifiée, ces dosages ne sont pas réalisés, attendu que ce sont des situations aigües et de risque de mort, où la priorité est de sauver la vie. Il faut rappeler que les endorphines causent une sensation de paix et de bien être qui dure des heures (*), ce qui diffère de la situation de l’EMI qui ne dure que de quelques secondes à quelques minutes, après lesquelles le patient sent à nouveau les douleurs et les inconvénients du problème qui a occasionné l’EMI.
* Oyama, T.; Jin, T.; Yamaya, R. 1980. Lancet 1:122/24.

Quels sont les éléments qui permettent de conclure qu'un nouveau-né a fait une EMI ?
Il y a des rapports d’EMI chez des nouveau-nés, mais ces rapports ne sont établis qu’après plusieurs années, lorsque l’enfant présente les conditions d’exprimer un tel vécu (généralement à partir de 4 ans). Les éléments d’une EMI chez des enfants, même nouveau-nés, ont la même richesse que ceux des adultes (*). Généralement, les enfants parlent davantage sur les anges que les adultes.
* Sutherland, C. Children of the light. The near-death experiences of children. Sydney. Bantam Books.

Lorsqu'une personne « revient » lors d'une réanimation (EMI), est-ce grâce à la « puissance » du soignant ou est-il possible que ce soit le chemin de la personne ?
Le résultat d’une réanimation cardio-pulmonaire-cérébrale dépend de la qualité et de la rapidité de l’action médicale, il y a donc le facteur des soins prodigués. La grande majorité des patients qui ont eu une EMI rapportent qu’ils souhaitaient rester dans l’expérience et ne pas revenir dans leur corps?; qu’ils sont revenus sur décision d’un Être de Lumière ou d’un parent ascendant?; ainsi, il y a aussi le facteur “mérite” ou nécessité de rénover des attitudes ou de corriger des chemins.

Que pensez-vous des études de Stanislas GROF concernant les matrices périnatales qui pourraient conditionner les EMI ?
La matrice périnatale est un concept de la théorie de Stanislav Grof, à partir de l’observation clinique d’expériences d’états élargis de conscience (expérience holotropique).
Elle contient deux aspects liés entre eux : le retour au vécu de la naissance biologique et la renaissance psycho-spirituelle.
Les matrices sont des archétypes, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas déterminées par la mémoire biologique mais font partie de l’inconscient collectif. Ce sont des limites entre l’inconscient individuel et l’inconscient collectif, car elles présentent des expériences individuelles et collectives. Ainsi, ce sont des facultés humaines auxquelles chacun a accès par l’expérience, ne se limitant pas au type d’accouchement par lequel il est né.
Selon la conception de Grof, l’EMI serait une expérience holotropique, où la réalité existe au-delà des cinq sens et qui donne accès à des informations au-delà de la mémoire consciente : biographie personnelle, prénatale, karmique, ancestrale, onto et phylogénétique, planétaire et cosmique.
Il s’agit d’une hypothèse transcendantale pour l’EMI qui va dans le sens de la physique quantique qui conceptualise la conscience comme étant non locale, dans une dimension sans espace temps.
Ce ne sont donc pas les matrices qui conditionnent une EMI, mais c’est le traumatisme qui provoque l’EMI qui donne l’accès à ces matrices, faisant de sorte que l’individu vive à nouveau l’inconscient collectif, selon la vision de Grof.(*)
* Grof, S. The holotropic mind: the three levels of human consciousness and how they shape our lives, San Francisco: HarperCollins

Le principe de la non-localité dont vous parlez est-il le même que celui de non-séparabilité dont parle la physique quantique ? Ce n'est pas une question sur la sémantique mais sur le choix des mots qui sont aussi le reflet de nos hypothèses et de notre vision du monde.
La non localité est l’un des principes clés de la physique quantique, qui vient de la découverte que deux particules, lorsque séparées spatialement, ont une influence instantanée, l’une sur l’autre, indépendamment de la distance entre elles (phénomène de l’entrelacement quantique ou de non séparabilité, comme vous le dites).
Lorsque le patient se voit hors de son corps physique, dans un nouveau corps “non matériel” qui traverse des murs et d’autres structures solides, qui visite d’autres lieux distants de celui où se trouve son corps?; lorsqu’il y a une récapitulation de toute sa vie en un instant qui sur la Terre représente quelques secondes ou minutes, mais qui pour lui représente un temps bien plus long?; tout cela sont des exemples de non localité, c’est-à-dire un phénomène qui ne rentre pas dans le cadre de la réalité locale du temps et de l’espace, démontrant que la conscience est non locale.

---------------------------------


Questions pour Dr Jorge Cecilio DAHER JR à propos de sa conférence « Glande Pinéale x Fonction Quantique du Cerveau : Nouvelles Révélations Spirituelles sur des questions séculaires »


Quel est le danger à absorber trop souvent de la mélatonine dans le cas de Jetlag au décalage horaire ?

L'utilisation de la mélatonine est très fiable. Une étude a fait une révision systématique de 307 articles traitant de l'emploi de la mélatonine, pendant 35 ans, avec des doses variant entre 1 et 36mg par jour et l'incidence d'effets collatéraux est pratiquement absent (9 cas où les effets collatéraux ne sont pas liés directement à l'utilisation du médicament).

En temps que médecin, croyez-vous aux guérisons spirituelles effectuées par les médecins du Ciel  (dont André Luiz) à la Casa Dom Ignacio à Abadiana au Brésil ?
En tant que médecin, j'ai pu vérifier plusieurs cas de guérisons spirituelles consolidées, c'est-à-dire des cas où la guérison s'est établie sans le retour des symptômes?; j'ai aussi eu l'occasion de vérifier plusieurs cas d'échecs thérapeutiques. Des médiums comme Jean de Dieu doivent être mieux étudiés, car ils sont capables de produire des résultats efficaces, où la cible du traitement n'est pas la maladie en soi, mais le malade. Dans les cas de guérison médiumnique, le médium ne se spécialise pas dans les maladies, mais obtient des résultats dans certains cas spécifiques, et ce que l'on constate c'est qu'il se concentre sur le malade, le résultat ayant un sens important dans la vie du malade, l'amenant souvent à redonner un sens, à l'image des modifications qui se produisent dans les cas d'expériences aux frontières de la mort.

Existe-t-il un lien entre le dysfonctionnement de la glande pinéale et la maladie d'Alzheimer ?
Plus spécifiquement, il existe un effet bénéfique potentiel de la Mélatonine dans la prévention de la maladie et peut-être dans son développement, mais utilisée dans des doses non encore établies cliniquement et plus grandes que celles utilisées normalement pour l'insomnie.

En 1965, les féministes américaines avaient fait des études sur l'influence de la lumière sur les cycles ovariens (lunaception). Qu'en pensez-vous ?
Je ne connais pas spécifiquement la proposition de Louise Lacey, mais chez les mammifères, les cycles de fertilité sont régulés par la longueur d'onde de la lumière, qui interfère directement sur la sécrétion de mélatonine. Chez les carnivores, au printemps, la longueur d'onde à cette période promeut des altérations du rythme de sécrétion de mélatonine, favorisant l'ovulation, fait qui ne se produit pas en hiver. Chez les humains, cette influence existe également, mais l'action du cortex cérébral, qui obéit à plusieurs facteurs subjectifs, comme les émotions et sentiments, produisant en retour une série de neuropeptides, prévaut sur les effets physiologiques de la mélatonine. Ce qui est certain dans les expériences sur les humains, c'est que l'absence de toute lumière artificielle, pendant deux semaines, établit un rythme biologique normal de la mélatonine, avec des effets sur le sommeil et la fertilité.

---------------------------------

Questions pour Mme Sylvie DETHIOLLAZ à propos de sa conférence
«Que nous apprennent les états modifiés de conscience sur la Conscience ? »


Avez-vous des témoignages de NDE vécues chez des bébés ou enfants ?
La réponse sera bientôt publiée.

Peut-on dire que les passeurs d'âmes sont sujets aux états modifiés de conscience ?
La réponse sera bientôt publiée.

Que répondre à des personnes qui ont peur de retrouver un tortionnaire ou un parent incestueux  dans l'au-delà ? Y-a-t-il eu des cas où cela est arrivé ?
La réponse sera bientôt publiée.

En considérant le principe de guérison quantique de Franck Kinslow, est-ce que l'état de conscience modifié du thérapeute (en pleine conscience) se rapproche de l'expérience transcendantale ?
La réponse sera bientôt publiée.

Pensez-vous que le réveil de la kundalini peut-être associé à ce qu'on appelle la naissance orgasmique lors de l'accouchement ?
La réponse sera bientôt publiée.

---------------------------------



Questions à Mme Danielle VERMEULEN à propos de sa conférence
«Une NDE pour en faire quoi ? »

La sédation d'une personne en fin de vie peut-elle l'empêcher de se décorporer ?
Si l'on accepte le postulat vers lequel tendent actuellement les études selon lequel la pensée serait en premier extérieure au cerveau et que le cerveau ne serait que le transmetteur plus ou moins fiable de cette pensée la sédation ne devrait avoir aucun effet sur la décorporation.

Comment est-il possible de concilier la notion de « Vie de lumière » après la mort avec?celle de la réincarnation dans une nouvelle vie humaine dans le cadre de la dette karmique ou «  d'inaccompli à accompli » ( Kabale) ?
Le parcours du Bardo tho dol après le départ de la personne montré dans mon livre décrit le cheminement du namshés de la Lumière Primordiale vers la réincarnation nouvelle, si le défunt ébloui ne la reconnaît pas au moment de la mort. Le dogme hindouiste et bouddhiste de la réincarnation est comme tous les dogmes propres à la religion dont il est porteur, il ne peut comme tout dogme être considéré comme une vérité absolue. Envisager de faire un syncrétisme des différents dogmes relève d'un exercice de funambule assez périlleux ! Lorsque la personne qui vit une NDE approche cette Lumière d'Amour elle fait l'expérience de ce qui nous attend au FINAL et la nouvelle portion de vie qui lui est offerte en revenant doit lui permettre par une transformation spirituelle profonde, si elle trouve "le mode d'emploi" de pouvoir ne plus renaître pour atteindre cet état de grâce dans cette Lumière d'Amour.

Comment est-il possible de rencontrer des esprits connus ou chers à nos cœurs alors qu'ils devraient être réincarnés dans d'autres corps sur Terre ?
Je ne suis pas compétente pour répondre à cette question. Les Spirites le feront mieux que je ne pourrais le faire.

---------------------------------



Questions au Dr Mario BEAUREGARD à propos de sa conférence
« De nouvelles réponses aux questions séculaires corps-esprit »


Avez-vous mené des études sur la claustrophobie et son impact sur la conscience et le cerveau ?

Non, je n’ai pas mené ce type d’études.

Dans le cadre de vos recherches, vous avez dit que vous vous attendiez à ce genre de résultats. Ne pensez-vous pas que vous avez pu influencer vous-même les expériences que vous avez faites au début ?
Je ne crois pas car d’autres chercheurs ont aussi rapporté des résultats similaires.

L'interface ne parle-t-elle pas tout simplement d'importance relationnelle (dans le cadre d'une psychothérapie) ?

L’aspect relationnel joue certainement un rôle important. Mais d’autres facteurs sont aussi impliqués (par ex. l'intention, les croyances, les schémas de pensée).